Tomoe Do, le sac à main minimaliste d'inspiration japonaise

Sans aucun doute l'accessoire de mode féminin le plus convoité , le sac à main peine à trouver un nouveau souffle dans l'univers de la mode. Les grands classiques ont toujours la côte mais l'esprit change peu, aucune révolution en vue et peu d'innovation. Mais cela pourrait bien changer avec Tomoe Do, un nouveau concept réellement disruptif directement inspiré de la culture japonaise et d'une technique ancestrale nommée furoshiki. Didier Guerin, fondateur de Tomoe Do, nous en explique la genèse et le principe de son sac à main mué en véritable art de vivre rituel

Réinventer le sac à main

GÔÔD : Comment vous est venue l'idée de réinventer le sac à main ?

Didier Guerin : "L’idée de créer un sac à main me travaillait depuis longtemps. Le monde de la mode n’était pas du tout mon domaine mais j’ai toujours aimé imaginer des objets. Le sac à main est un accessoire de tous les jours, à la fois objet pratique mais aussi objet de mode. Je rêvais de créer un modèle vraiment nouveau mais difficile d'imaginer quelque chose d'original.

Puis j’ai découvert une technique japonaise pour emballer ses affaires en nouant de différentes manières un simple carré de tissu : le furoshiki. J’ai rapidement trouvé sur des méthodes de nouage de furoshiki en sac à main, mais il fallait faire entre 10 et 20 nœuds. C’était compliqué et le résultat pas toujours joli.

Ainsi m’est venue l’idée de créer le sac à main le plus minimaliste possible avec un nombre limité de nœuds. C’était à la fois simple, nouveau et esthétique. Quand j’ai eu le premier prototype entre les mains, c’était devenu une évidence!"

Tomoe Do sac à main minimaliste

Léger, pratique, Tomoe Do s'adapte à tous les environnements et toutes les utilisations

Une technique japonaise ancestrale comme source d'inspiration

GÔÔD : Parlez nous de la technique du furoshiki qui a inspiré le Tomoe Do.

Didier Guerin : "Le furoshiki qui m'a inspiré le Tomoe Do est une tradition japonaise millénaire. Historiquement, le furoshiki était utilisé pour transporter ses affaires de bain et depuis plusieurs années il revient à la mode, au Japon notamment, pour emballer les cadeaux. C’est à la fois très décoratif et écologique, puisque contrairement à un emballage cadeau classique qui va être utilisé une seule fois, le furoshiki est réutilisable.

J’ai cherché du côté de l’histoire du Japon, des Japonaises célèbres. Il y avait bien-sûr des geishas mais malheureusement c’est un aspect de la culture japonaise qui est très mal connu en France et qui a une connotation péjorative. Mais en faisant mes recherches, j’ai découvert que dans le Japon médiéval il y avait des femmes samouraïs. Leur histoire était passionnante!

C’est ainsi que j’ai fait la connaissance de Tomoe Gozen, une des plus célèbres femmes samouraïs (des onna-bugeisha pour être exact). Sa vie a tellement été racontée qu’il est difficile de faire la part entre légende et vérité historique. Mais j’ai retenu l’histoire de cette femme guerrière qui va finalement emprunter le chemin de la paix et de la sagesse pour se retirer et méditer, c’est le chemin de Tomoe."

Tomoe Do sac à main minimaliste

Méthode de pliage inspirée du furoshiki

Le rituel, une nouvelle approche dans le monde de la mode

GÔÔD : Ce chemin de paix et de méditation est à l'origine du rituel qui accompagne le sac à main Tomoe Do?

Didier Guerin : "Exactement, quand j’ai réalisé les premiers prototypes la notion de rituel m’est apparue naturelle, elle accompagne parfaitement l'approche minimaliste qui a guidé la création du Tomoe Do.

Faire et défaire son sac à main introduisait un nouveau rituel dans le quotidien des femmes …

Combien de fois j’avais vu ma femme s’énerver en cherchant quelque chose au fond de son sac ! Ce nouveau rituel est plein de sens. Tout d’abord, il permet de revenir sur sa journée ou de préparer la suivante. Mais il permet aussi d’alléger son sac, de ne conserver que l'essentiel et d’avoir conscience de ce que l’on a !

En fait, ce rituel tout simple permet d’avoir un sac plus léger mais il donne aussi une dimension plus spirituelle."

100% made in France

GÔÔD : Parlez nous du made in Saint-Malo

Didier Guerin : "Tomoe Do est vraiment jeune, aujourd’hui sa fabrication est presque artisanale. Si une part de l’inspiration est japonaise, l’ancrage en France et plus particulièrement à Saint-Malo est primordial. Depuis mon atelier, je peux voir la cité corsaire et le large… C’est une source d’apaisement et d’inspiration qui font partie de l’ADN du Tomoe Do.
Aujourd’hui, j’ai pour projet de développer la fabrication et je suis à la recherche d’un ESAT (Établissements et Services d'Aide par le Travail) pour donner une dimension éthique a mon entreprise. Mais ça c’est pour l’avenir…"

Tomoe Do sac à main minimaliste
Tomoe Do sac à main minimaliste

Le sac à main Tomoe Do se décline en plusieurs couleurs

Les collections et les premiers retours

GÔÔD : Les premières collections sont disponibles, d'autres arrivent, quel regards portent vos premiers clients sur ce nouveau sac à main?

Didier Guerin : "Aujourd'hui Tomoe Do se décline en 2 collections, la "classique" disponible en 3 couleurs et une "Capsul" aux motifs marins. D'autres projets vont rejoindre ces gammes ! Je fais des essais pour un modèle « Black Tomoe » et je viens de réaliser un prototype en Jean ! Je souhaite m'associer avec des designers de tissus français pour une gamme plus colorée. Il y a aussi des projets pour décliner le Tomoe Do dans différentes tailles mais aussi pour d’autres utilisations (mais c’est encore secret, chut….). En fait les idées ne manquent pas. Mais il faut être patient, laisser à l’entreprise le temps de grandir sainement.

Le Tomoe Do est naissant dans l’univers très prolixe du sac à main. Généralement, le premier retour de mes clientes est celui de la surprise. La surprise de pouvoir faire rentrer tout ce dont elles ont besoin. La surprise de la simplicité d’utilisation. Ensuite il y a différentes utilisatrices. Certaines adhèrent totalement à l’aspect rituel du Tomoe Do alors que d’autres ne le défont jamais.

Parfois, c’est moi qui suis surpris. Une de mes clientes m’a raconté que lors d’un contrôle à l’entrée d’un concert à Paris, elle a simplement posé son Tomoe Do et l’a dénoué. Les agents de sécurité trouvaient ça génial… Je n’aurais jamais pensé à ça.

Le coté minimaliste permet aussi de facilement projeter ces envies. Ainsi, j’ai des courriers qui me demandent des modèles dans des tissus particuliers. Pour l’instant je ne peux pas répondre à ces demandes mais ça serait amusant d’imaginer une gamme « sur mesure »"

Tomoe do

Tomoe Do

Inspiré par une vision minimaliste du sac à main, le TOMOE DO a été imaginé autour d’une utilisation proche d’un rituel. Faire et défaire son sac devient un moment à part pour commencer et terminer sa journée.

Partagez

Faîtes la promotion de votre entreprise maintenant

Vous souhaitez qu'on parle de vous, de votre savoir-faire et proposer vos produits sur notre Select Store sans commission?

avatar

Contributeur

GÔÔD

Dernière publication: 02/26/2019
Contributions: 136

GÔÔD Select Store vous permet de découvrir des produits de qualité et de participer à mieux rémunérer les producteurs, les artisans, les créateurs...

Vous aimerez aussi